BLOG JPV

Essai K1300 S : 175 chevaux dans un monde (enfin) libre

Pendant 40 ans, les motards français ont été soumis à un régime dérogatoire qui les empêchait de profiter de l’intégralité de la puissance de leur moto car une loi la limitait à 106 chevaux. Mais ça, c’était avant. Maintenant, vous pouvez, en toute légalité, profiter des 175 chevaux de la BMW K1300S que nous avons eu le plaisir de tester.

Présentation

Essai-k1300r-occasion-8

Le système Paralever offre un look magnifique.

La gamme K occupe une place à part dans le monde de la moto en raison de l’avance technologique dont elle fit preuve lors de son lancement en 1983. On se souvient du style de la K1 en son temps ! Et la K1300S ne déroge pas à cet état de fait.

Commençons par la partie cycle qui offre le système Paralever (monobras, à l’arrière – voir ici) et Télever (à l’avant – voir ici). Grâce à eux, et comme nous avons pu le constater lors de notre test, la K 1300 S est soudée à la route et ne plonge pas au freinage. Elle se pose sur l’angle et n’en bouge plus, comme si un rail invisible la guidait.

Poursuivons avec la technologie embarquée. L’ABS (anti blocage des roues) est couplé à un anti patinage, un contrôle de la pression des pneus et une suspension pilotée. Cette dernière est réglable sur différents modes qui vous permettent de l’ajuster à votre humeur et de ne pas ressentir les 243 kilos que ce soit à basse vitesse où lors d’enchainements rapides.

Enfin, clôturons ce chapitre avec le shifter qui vous permet de passer un rapport supérieur sans relâcher les gaz. On pourrait croire que c’est un gadget mais il n’en est rien et il contribue au plaisir de piloter.

Moteur

Essai-k1300r-occasion-1

L’aiguille du compteur blanc monte très très vite…

A lui seul, le moteur mérite un paragraphe. Tout d’abord, là où, par le passé, il s’essoufflait en raison de la bride à 106 chevaux (environ 7 500 tr/mn), il attaque une seconde vie. Les chevaux manquant déboulent et tirent sur les bras. L’aiguille du compteur se précipite vers le haut puis vers la droite et le paysage accélère en même temps. Les 1293 cm3 tractent avec vigueur dès les plus bas régimes et avec force jusqu’à la zone rouge.

La sonorité de ce gros quatre cylindre a été travaillée et on se délecte à chaque rotation de la poignée de gaz. Quel que soit le rapport engagé, les dépassements se font en un éclair et c’est rassurant surtout sur la route qui nous a menés de la concession BMW Motorrad de Toulon au circuit Paul Ricard. Mixant voies rapides, autoroute, parcours sinueux et nationale, elle a été le terrain de jeu idéal pour apprécier les qualités de la K1300S.

Ce qu’en disait la presse

Le site « Le repaire des motards » concluait son test par ces mots « La version K 1300 S a éradiqué les défauts du modèle 1200. Mécanique plus agréable et encore plus performante, comportement plus vif, BMW fait évoluer sa routière sport vers plus d’agrément. Fidèle à ses origines, la génétique K est présente et ce modèle reprend, à son compte l’adage : « Bon sang ne saurait mentir« . (voir l’essai et la conclusion ici). Il regrettait trois points : le poids, le tarif et le bridage. A ce jour, les deux derniers obstacles sont levés. Venez l’essayer pour vous rendre compte par vous-même si le poids en est vraiment un !

Fiche technique K1300 S – 14 990 euros débridée !

Moto de direction – mise en circulation le  21/05/2014

En parfait état avec 2712 kms au compteur.

Prix du neuf : 18.440 € TTC hors frais de mise à disposition et immatriculation.

Vendue 14.990 € clé en main avec le débridage inclus.

Garantie 2 ans pièces et main d’oeuvre

Configuration :

Sapphire black metallic/Darkgraphit met
Options :
Shifter
Pack Dynamic K 1300 S
Livret de bord français
ESA suspensions à réglage électronique
Poignées chauffantes
RDC (capteur de pression des pneus)
Ordinateur de bord
Alarme antivol
ASC Automatic Stability Control

Galerie Photos K1300S :

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone
Article rédigé le 30 mai 2016
QR Code Business Card